La chute du taux d’achat de foie gras

Tous les ans, le mois de décembre est le mois des foies gras, avec une incroyable hausse d’achat par les clients. Mais en 2016, cela a commencé à prendre fin, car il y a eu une grosse baisse de production de plus de 5000 tonnes en France, avec de moins en moins d’acheteurs. Chacun a sa raison pour en consommer moins, mais la plus répandue est une grosse pitié pour ces pauvres animaux qu’on abat avant qu’ils arrivent dans nos assiettes.

Deux études contradictoires prouvent d’un côté que la majorité des Français continue d’en consommer, alors que l’autre étude prouve la majorité de l’interdiction du gavage.

La découverte d’un foie naturellement gras par Aviwell

Il s’agit d’une jeune Française, sous la direction de Rémy Burcelin, ayant effectué des études approfondies sur les mécanismes des molécules dans le foie humain, pour une maladie nommée : « la stéatose hépatique ». C’est un phénomène d’accumulation de graisses dans les hépatocytes, causé par des bactéries de l’estomac de l’homme ou de la souris. Rémy Burcelin a donc pris la décision d’incorporer ces bactéries dans des oies, pour aboutir à la formation d’un foie naturellement gras, grâce à un comportement hyperphagique. Le terme « naturel » est ici utilisé, car ce mode de stockage et ce comportement boulimique sont totalement naturels, permettant la survie des oies même après leurs longues migrations.
Contrairement au foie gras obtenu par gavage, ce foie gras ne pèse que 300 à 400 grammes, mais le plus important est que sa production n’a pas eu reco

urs au gavage qui est une méthode protestée actuellement par la majorité des Français.

Pourquoi une variabilité de taille des foies gras obtenus ?

marchefoiegras

De nombreux chercheurs s’intéressent à ce sujet pertinent de nos jours. Pourquoi certains atteignent-ils le poids voulu (500 g) et d’autres non ? Est-ce de la génétique ou à cause des conditions environnementales ? Le microbiote pourrait aussi jouer un rôle dans cette diversité assez floue pour les chercheurs. Les études sont en cours, mais n’ont pas l’air de donner des réponses valables, qu’après quelques mois.

Le foie gras de canard

Ce foie gras aura la grande possibilité d’entrer sur le marché cette année grâce aux divers produits obtenus comme : les cuisses de confits ou les magrets. Quoi qu’il en soit, attendons de voir si les français reprendront à nouveau goût à consommer du foie gras ou non !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *